Navigateur Firefox 57.0.2 de Mozilla

Navigateur Firefox de Mozila

ConsoXP a fait l’essai du navigateur Firefox 57.0.2 64 bits sur la plateforme Windows.

Par expérience et de ce qui avait été dit et lu auparavant, le navigateur Firefox se faisait désuet et au niveau sécurité coussi coussa et craint par plusieurs spécialistes dans ce domaine. Plusieurs avait même procédé à la désinstallation de Firefox de leurs ordinateurs personnels.

Mais voilà qu’en novembre dernier Mozilla annonçait la version Quantum de Firefox, i.e. la version 57 avec beaucoup de promesses.

Apparement plus cette version de Firexfox est rapide, offrant une meilleure expérience d’utilisation et moins gourmande en mémoire.

ConsoXP a fait l’essai de la version anglophone de Firefox 57 sur un ordinateur doté du système d’exploitation Windows 8 anglais et un autre doté du système d’exploitation Windows 7 anglais sur des processeurs moins à la page, question d’en vérifier les performances. D’autant plus que si les promesses de Mozilla sont justes avec cette version de Firefox, il saura plaire à ceux qui possèdent des ordinateurs plus vieux.

Après des heures de tests, c’est l’évidence. Effectivement le navigateur est plus rapide. Au point de vue de la gourmandise en mémoire, il l’est également. Il sépare ses processus en tranche au lieu de consommer qu’un seul gros bloc de mémoire. Un peu comme Google Chrome le fait depuis des années.

Auparavant Firefox utilisait qu’un seul processus et donc un seul gros bloc de mémoire. Ce qui faisait qu’un moment donné quand le bloc atteignait plus de 1 000 megs de RAM, il devenait lent et instable. Puis crashait

Chose annoncée et chose règlée.

Au point de vu utilisabilité, le navigateur a été épuré. La gestion des favoris s’effectuent aussi de façon intelligente, en fait plus intelligente qu’avec Internet Explorer et Chrome.

Du beau travail a été fait à ce niveau. Mozilla se vante sur son site Internet que Firefox Quantum est deux fois plus rapide que le navigateur Chrome de Google. Nous n’avons pas été en mesure de faire cette vérification mais oui il est plus rapide, de dire qu’il l’est deux fois plus, à notre niveau ça demeure davantage du marketing qu’une réalité. Mais attention, il est possible que ce soit le cas sur des ordinateurs plus récents munis de processeurs et d’un système d’exploitation aussi plus récent.

Firefox restore previous sessionChose intéressante avec cette version de Firefox. Si jamais par mégarde vous fermiez votre navigateur et vos 25 fenêtres ouvertes et quelques unes seulement de « pinées »… Pas de panique! Firefox est génial à ce niveau mais c’est discret, il faut le savoir. ConsoXP vous partage ce secret. Tout d’abord, Firefox va vous avertir si vous voulez fermer toutes les fenêtres ouvertes. Mais encore une fois si par mégarde vous répondez oui, pas de panique!

Simplement, Vous redémarrez le navigateur, il va se réouvrir avec les fenêtes qui ont étés « pinées », mais où sont vos autres fenêtres de la session précédente? Encore une fois, pas de panique! Le truc est que vous cliquez sur les trois barres horizontales en haut à droite du navigateur. Un menu s’ouvrira et vous sélectionnez alors l’option « Restore previous session ». En un tour de main, Firefox vous ramène votre navigateur exactement dans l’état de votre session précédente. N’est-ce pas génial? D’autres navigateurs comme Chrome le font aussi mais pas d’une façon aussi aisée que cette version de Firefox. C’est un gros plus pour ce navigateur.

Si vous avez Kaspersky comme logiciel anti-virus, une extension de Kaspersky peut s’intaller à même Firefox pour davantage de protection lorsque vous surferez sur le web.

Les développeurs web aimeront aussi l’onglet « Web developer » dans Firefox. Celui-ci qui permet d’afficher un paquet de caractéristiques sur un site web. C’est bon pour vérifier ce que la compétition fait et c’est aussi bon pour vérifier vos propres sites que vous soyez en phase de développement, en phase de tests ou en phase post-production.

ConsoXP attribue la note de 4 sur 5 à ce navigateur. Vraiment un produit qui devrait faire en sorte que tous les navigateurs compétiteurs vont intégrer eux-aussi à leur navigateur l’avant-gardisme de cette version de Firefox. Au final tout le monde finira par en profiter.

En technologie, le succès d’un logiciel est souvent relié aux oui-dires et au marketing effectué davantage qu’à l’efficacité de celui-ci. Firefox a eu tellement mauvaise presse ces dernières années avec les spécialistes en sécurité qui n’aimait pas le navigateur. Cette mentalité devrait changer avec l’arrivé de la version Quantum (57) et ce malgré le mythe qui persiste dans la mentalité des utilisateurs monsieur et madame tout le monde, plus le chiffre de la version est élevé, plus celui-ci est meilleure. En fait les chiffres sont souvent une question de marketing en informatique. On peut très bien le voir dans la vente d’ordinateurs personnels avec comme croyance que plus le chiffre est élevé, plus c’est rapide et efficace.

Dans les parts de marché des navigateurs sur ordinateurs de bureau (desktop), selon le site  yourbrowser.is, Chrome occuperait présentement 63% des parts de marché. Au niveau des versions des navigateurs Chrome 60 occuperait 44% contre, en second, Firefox avec 12% des parts de marché.  La croissance de Chrome semble avoir plafonnée puisque les parts de marchés du navigateur sont les mêmes depuis 1 an alors que Firefox a été légèrement sur le déclin.

Il semble encore trop tôt encore pour voir l’effet de la sortie de Firefox Quantum sur les parts de marchés. Dans trois à quatre mois il pourrait être intéressant de voir la progression de celui-ci.

En terminant, Firefox est entièrement gratuit comme ses compétiteurs Edge (Microsot), Chrome (Google), Opera et Safari (Apple).

Voir aussi

Laisser un commentaire