Pourquoi Target finira par annoncer son retour Canada?

logo de l'entreprise Target

On sait tous que la chaîne de magasins Target a quitté le Canada en 2015. Pour de multiples raisons. La première probablement parce que la fermeture des magasins Zeller’s étaient trop fraîches dans la tête des consommateurs canadiens et que ceux-ci s’attendaient à retrouver le même modèle que Zeller’s chez Target. Ce qui n’était pas le cas.

Pourtant, un certains nombres de consommateurs canadiens s’ennuient de Target. Certains pour la quiétude de l’endroit, car ils ne font jouer aucune musique. Un silence qui est une musique pour certains consommateurs. Pour d’autres pour les prix car ils sont encore nombreux à visiter des Target américains tout près de la frontière canadienne comme celui présent à Plattsburgh et très fréquenté par les québécois.

Target finira par annoncer son retour au Canada. Est-ce que ça sera 2018, 2019, ConsoXP l’ignore. Mais le marché des magasins à changé au Canada depuis 2015 et les habitudes de consommation des canadiens aussi.

Target le sait, elle offre même la livraison au Canada, d’items que vous avez acheté via son site Internet américain.

De plus un gros joueur dans le paysage canadien des magasins a disparu en 2017: Sears Canada avec rien pour le remplacer.

Target finira donc par annoncer son retour au Canada. Cette fois-ci il pourrait être plutôt progressif à la Dollar Tree plutôt que de masse comme elle l’a fait dans le passé.

Il ne serait pas étonnant qu’elle décide d’ouvrir des magasins à des emplacements stratégiques au lieu d’en ouvrir de façon massive comme elle avait fait après avoir acheté plusieurs baux de Zeller’s à La Compagnie de la Baie d’Hudson (LaBaie).

Target, dont le siège social est à Minneapolis, est une grosse entreprise avec un chiffres d’affaires annuel de 69 milliards de dollars américains et avec profits au rendez-vous. En fait, elle fait plus de profits qu’Amazon qui fait mal à de nombreux commerçants et qui a un plus gros chiffres d’affaires.

Target est donc en bonne santé financière et il ne serait pas étonnant qu’une expansion vers le Nord, le Canada, finisse par être inscrite à l’agenda  de ses dirigeants et cette fois-ci de façon plus réfléchie.

Après tout, Target a essayé le Canada, s’y est planté, elle a maintenant l’expérience et ne répètera certainement pas les mêmes erreurs.

 

Voir aussi

Laisser un commentaire