Amazon Prime, pourquoi plusieurs québécois annuleront leur abonnement?

Logo de Amazon Prime

Amazon Prime, près de 13,9 millions de personnes au Canada sont abonnés à ce service selon le site Backlinko.

Comme le Québec représente approximativement 23% de la population canadienne, on peut dès lors conclure en faisant une règle mathématique que la belle province compte 3,2 millions d’abonnés à Amazon Prime.

Selon Statistita, des gens au Canada qui commandent d’Amazon, 45% ne sont pas des membres de Prime, 43% sont des membres, 12% utilisent le compte d’une autre personne.

Sauf que toutes ces statistiques étaient avant la hausse décrétée par Amazon qui s’appliquera dès le mois de février aux abonnés de Prime qui désire avoir Prime Vidéo sans publicités pour leurs films et séries. Une hausse mensuelle de 2,99$.  Cela paraît anodin, mais ça représente près de 36$ par année. Un montant qui sera, pour plusieurs, la goutte qui fait déborder le vase quant à leur appréciation de la gamme de services d’Amazon Prime.

Mais, justement, qu’est-ce qui irrite plusieurs membres de Prime :

  • trop de films récents et qui sont payants au visionnement sur Prime (location). C’était bien de payer un montant pour louer un film du temps du club vidéo, mais là via un service de streaming, C’est chiant;
  • beaucoup de films ont des descriptions en français, mais le film n’est pas lui-même en français;
  • au début du service Prime, une livraison arrivait souvent le lendemain et parfois même le jour même. Depuis quelques années, fréquemment, la livraison offerte est à plusieurs jours, même en grands centres urbains et à 3 ou 4 jours durant le temps des fêtes de fin d’année. Pourtant, le site d’Amazon parle de livraison le même jour, le lendemain ou livraison deux jours. Amazon ne remplit donc pas sa promesse;
  • Amazon Music Prime inclut 2 millions de chansons, mais vous devez payer davantage pour que ça soit illimité. De plus, depuis un certain temps, le nombre de chansons que vous pouvez passer l’écoute est limité durant une heure. Ce qui n’était pas le cas auparavant;
  • la façon qu’à Amazon de sortir des séries.  Elle va rendre disponible trois épisodes et vous devrez attendre une semaine, parfois même deux semaines, avant d’avoir le reste des épisodes de la saison;
  • le flop de la continuité de la série Grand Tour et sa gestion post pandémie;
  • la plupart des livreurs Amazon ne sonnent même pas aux portes lors de la livraison d’un colis;
  • les faux rabais des Prime Days, supposément des jours de vente alors que ce n’est que le rabais qui a été offert à d’autres occasions dans l’année qui s’appliquent;
  • l’impossibilité d’acheter un e-book directement dans l’application Amazon

Avec la baisse anticipée du nombre d’abonnés à Prime au Québec, c’est du même coup le nombre de commandes qui va diminuer pour Amazon.

Les gens se sont gâtés avec Prime durant la pandémie alors que bon nombre de magasins était difficile d’accès. Viens alors la petite augmentation annoncée pour empêcher de voir la publicité durant films et séries fera prendre conscience aux québécois que le service Amazon Prime n’est pas un service essentiel à leur vie.

L’instantanéité des livraisons, c’est-à-dire, le bref délai de celles-ci, fera en sorte de réduire le nombre de commandes des québécois.

 

Laisser un commentaire