SQDC: acheter du cannabis avec de l’argent comptant, ça ne laisse pas de trace

Argent comptant au Canada

Il a été mentionné dans les journaux récemment que des personnes se seraient fait refouler à la fontière américaine parce que les douaniers auraient éplucher les dernières transactions bancaires et via carte de crédit et qu’ils ont vu que ces personnes ont acheté du cannabis à la SQDC.

Vrai ou faux. Qu’importe. Si vous vous rendez sur place à la SQDC, vaut mieux payer en cash, argent comptant, ça ne laisse aucune trace. L’argent comptant est encore en 2019 la meilleure façon de ne pas laisser de trace comme consommateur. Oui les autorités peuvent savoir que vous êtes allé à un guichet précis et que vous avez retiré une somme quelconque, mais en aucun temps il est possible de savoir ce que vous avez fait de cet argent, à moins que vous ayez de la filature sur vous. Déjà si vous avez de la filature sur vous c’est qu’on vous soupçonne de bien d’autres choses que d’aller acheter des grammes de cannabis à la SQDC.

De plus, n’oubliez pas que la possession de cannabis est limité à 30 grammes sur le territoire canadien et uniquement sur le territoire canadien. Si vous pensez passer la frontière américaine avec du cannabis sur vous, sous prétete que c’est légal au Canada. Mauvaise idée! Votre marchandise vous sera confisquée, vous pourriez être arrêté et traduit et comdamner devant les tribunaux américains et vous voir l’interdiction de rentrer aux États-Unis.

En terminant si vous payez en argent comptant dans un commerce quelconque et vous ne désirez pas laisser de trace, que ce soit à la SQDC, à la SAQ, dans un motel, un restaurant, ou dans un commerce où vous avez acheté un cadeau et vous ne voulez pas que personne ne le sache, rappelez-vous que si vous utilisez une carte de points quelconque, celle-ci laissera des traces.

Pour les restaurants ConsoXP vous conseille de toujours payer avec une carte, car le restaurateur ne peut pas faire disparaître une facture si vous avez pauer par carte de crédit ou par carte de débit. Cette pratique est certainement moins courante de nos jours mais nous croyons que certains restaurateurs peuvent encore le faire, c’est à leur portée.

 

Laisser un commentaire