101 000 km avant qu’un véhicule électrique soit rentable à comparer à son équivalent à essence

voiture électrique

En réponse à un article d’Hydro-Québec en pleine page de Cyberpresse, l’équipe de notre site web frère, AutoCarbure avait calculé en mars 2018 qu’un véhicule électrique n’était pas rentable avant 110 000 km, donc pas avant 5 ans et demie si on se fie à une moyenne de 20 000 km à rouler par année.

Or, l’émission du populaire comptable agréé Pierre-Yves McSween, l’Indice Mc$ween, saison 2, épisode 025, diffusée à Télé-Québec est arrivé à la conclusion suivante et ConsoXP vous le partage:

La voiture électrique coûte 31 520$ taxes incluses et après le rabais du gouvernement.

La voiture équivalente, propulsée par essence coûte 24 194$ taxes incluses.

Pour une différence de 7 326$.

En ajoutant l’installation à votre domicile de la borne électrique requise pour le rechargement de votre véhicule, la différence est de 8 450$.

Pour l’économie de fonctionnement en énergie, à 1,30$ le litre d’essence, l’économie se situe à 835$ par tranche de 10 000 km. Ce qui signifie que vous devrez rouler avec votre véhicule électrique 101 000 km avant de commencer à rentabiliser la voiture électrique. Autrement dit, rouler environ 5 ans.

À 1,50$ le litre d’essence, l’économie se situe à 995$ par tranche de 10 000 km. Ce qui signifie que vous devrez rouler avec votre véhicule électrique 85 000 km avant de commencer à rentabiliser la voiture électrique. Autrement dit, 4 ans et quart.

Donc le populaire animateur conclut qu’avec les années les coûts de fabrication rendra le prix d’achat de la voiture électrique moins chère et son achat une évidence.

Sauf qu’avec les années, plus il y aura de voiture électrique, plus les pertes du gouvernement en revenu sur les taxes sur l’essence grandiront et la subvention pour achat de voiture électrique sera abolie. Donc ce manque à gagner en taxes sur l’essence devrait faire augmenter le prix de l’électricité afin de palier au manque à gagner en taxes. Mais ça, chez ConsoXP nous considérons que c’est un autre combat, celui de la politique, où le monde doit être poli et souvent accompagner de tiques, les lobbys.

Comme monsieur McSween est un comptable agréé, on s’est fié grandement à ses chiffres, davantage que ceux de l’organisme écologique équiterre publiés en août 2017 sur leur site Internet et qui accorde, on ne sait par quelle magie, une économie de 4902$ après trois ans sur l’achat d’un véhicule électrique. De plus les véhicules comparés ne sont pas très comparables, on dirait des pommes et des poires soit une 2017 Nissan Leaf S versus une 2017 Ford Focus 2017.

Notons que dans le reportage de l’indice Mc$ween, nous avons été charmés d’apprendre que la subvention du gouvernement à l’achat d’une voiture électrique est payée au concessionnaire. Donc le consommateur n’a pas à attendre après un chèque du gouvernement. Le concessionnaire réduit immédiatement le prix du véhicule du montant de la subvention accordée par le gouvernement.

 

Laisser un commentaire