Pourquoi Hydro-Québec ne remboursera pas les trop-perçus à ses clients?

Pourquoi Hydro-Québec ne remboursera pas les trop-perçus à ses clients?

La Coalition Avenir Québec (CAQ) en faisait état depuis des mois avant la campagne électorale et pendant celle-ci.

La deuxième opposition à l’Assemblée Nationale du Québec disait à qui voulait bien l’entendre qu’Hydro-Québec avait réclamé trop d’argent à ses clients et elle exigeait un remboursement des trop-perçus

Hydro-Québec a des trop-perçus de l’ordre de 1,5 milliard selon l’estimation de la CAQ.

On connaît tous le résultat de l’élection du 1er octobre dernier, le parti politique de François Legault, la CAQ, a été porté au pouvoir et de de façon majoritaire.

Voilà qu’un mois après avoir été porté au pouvoir, le premier ministre François Legault, annonce qu’Hydro-Québec ne versera aucune somme trop-perçu à ses clients.

Mais quel est donc la raison qui motive ainsi le nouveau premier ministre qui en avait pourtant fait un cheval de bataille lors de la dernière campagne électorale?

Chez ConsoXP, notre spécialisation en consommation, nous croyons qu’il y a une raison fort simple à cette décision.

La somme de 1,5 milliard de dollars n’est pas dans les coffres d’Hydro-Québec. Elle s’est envolé, comme quand vous étiez petit et que lorsque votre mère vous envoyait au dépanneur faire une commission, vous ne reveniez pas avec le change, vous l’aviez dilapidé en sucreries.

Alors le premier ministre était coincé entre deux chaises. Doit-il autorisé l’emprunt de 1,5 milliards d’Hydro-Québec afin de rembourser sa clientèle ou bien il annonce qu’il laisse tomber?

Il a choisit la seconde option et le tout en mentionnant qu’il n’a renié aucune promesse.

Chose qui est assez étonnante car il aurait été surprenant que François Legault, ayant de grands liens d’amitié avec Charles Sirois, qui siège sur le conseil d’administration d’Hydro-Québec, ne sache pas que les sommes issus de ces trop-perçus n’y étaient plus.

Quoi qu’il en soit, la devise du Québec est « Je me souviens » et ConsoXP suppose qu’en tant que consommateurs, les québécois s’en souviendront lors des prochaines élections ou lors de la prochaine annonce d’hausse tarifaire chez Hydro-Québec.

 

Laisser un commentaire