Attention à la fausse huile d’olive

Huile d'olive

L’an dernier en Italie, le pays connu une chute de plus de la moitié de sa production d’huile d’olive. Ainsi l’Italie a produit que 185 000 tonnes d’huile d’olive en 2018 à comparer à 429 000 tonnes pour 2017. Ainsi entre les mois de juin et décembre 2018, le prix de l’huile d’olive extra-vierge italienne a fait un bond de 40%.

Autres grands producteur d’huile d’olive, la Grèce et le Portugal, ont aussi vécu une année de production difficile. La Grèce aurait connu une baisse de production de 35% pour l’année 2018. Quant au Portugal, sa production a baissé de 15% en 2018.

De son côté, l’Espagne, est en contre-sens de l’Italie et de la Grèce, sa production ayant augmenté en 2018 et de façon significative, 26%.

Toutes ces baisses de production en Grèce. en Italie et au Portugal amènent des hausses de prix. Dès qu’il y a hausse de prix, le potentiel de fraude augmente.

Le Canada a importé l’an dernier 31 000 tonnes d’huile d’olive. Ce qui est pas mal pour un pays d’à peine 36 millions de personnes.

Il faut donc en 2019 se méfier des huiles d’olive italiennes, grècques et portugaises à petits prix. Certaines entreprises pourraient être tenté d’utiliser des huiles autres que d’olive pour fabriquer leur produit. Par exemple ces huiles moins dispendieuses tels que l’huile de palme, l’huile de tournesol ou l’huile de soya pourraient être ajouté à l’huile d’olive extra-vièrge et ainsi en altérer le produit qui mentionnera 100% huile d’olive extra-vierge.

Parfois le consommateur ne verra aucune différence au niveau du goût d’une huile falsifiée.

Heureusement, au Canada, l’Agence canadienne d’inspection des aliments (ACIA) veille au grain. Comme à chaque année, elle mènera, au cours de l’année, une campagne d’échantillonage aléatoire sur différents produits afin de répérer les huiles falsifiées qui pourraient être sur les tablettes des épiceries.

Comment se protéger d’une fraude potentiel?

Selon des experts, une bouteille d’huile d’olive extra-vierge den provenance de Grèce, format 750 ml coûterait près de 18$ à produire. Or si elle se vend 10$ sur les tablettes, le consommateur doit se méfier.

Mais attention, un tel prix ne signifie pas que le produit est falsifiée pour autant, mais comme consommateur il faut se méfier, être vigilant.

 

Laisser un commentaire