Chaînes sur demande – 900, quand Vidéotron manque de rigueur

Vidéotron

Qu’on se le dise, un client de Vidéotron abonné à trois services (téléphone – Internet – télé) dépensera au minimum 150$ par mois.

C’est 1 800$ par année. C’est beaucoup d’argent! Pour une majorité de clients Vidéotron dans le grand Montréal, principal bassin de clients pour Vidéotron au Québec, c’est souvent au courant du mois la deuxième dépense en importance après le coût du logement ou l’hypothèque ou la troisième si le client possède une voiture.

C’est donc une facture importante pour le client de Vidéotron et plus une facture est importante, plus un client voudra en obtenir le maximum pour son argent.

En contrepartie de ces sommes versés par leurs clients, Vidéotron s’engage à offrir un service de qualité. Du moins, elle a l’obligation de le faire.

Mais il y a un grand manque de rigueur chez Vidéotron, particulièrement du côté où elle perd le plus de clients, le service télé.

Au niveau de l’horaire télé, le fameux bouton « Guide » sur votre télécommande. C’est là que c’est laborieux quant à la description des émissions. Souvent ce n’est qu’un résumé de la série qui est affiché, parfois il y’ en a tout simplement pas. Or, si vous suivez une série télé au Canal 900 (chaines sur demande), la description est très importante.

Vous me direz que le numéro de l’émission (ou de l’épisode) l’est encore plus. Et vous avez raison.

Mais encore une fois, de ce côté, il y a un manque de rigueur de la part de Vidéotron. Il arrive qu’un épisode d’une série manque, comme ça nous a été rapporté la semaine dernière alors que l’épisode #83 de District 31 est manquant.

Nous comprenons que c’est une série diffusée sur une chaîne gratuite, ICI Radio-Canada, mais la réalité c’est que ce n’est pas gratuit. La télé d’État produit l’émission à même l’impôt fédéral des contribuables canadiens et en plus Vidéotron charge au moins 50$ par mois (si vous avez 20 chaînes à la carte) pour obtenir un signal HD de ces dits canaux.

Donc on repassera pour la gratuité. C’est loin de l’être.

Il arrive parfois aussi que sur l’option 900 (chaînes sur demande) que des épisodes soient répétées. Ainsi vous passez au prochain épisode d’une série, la description de l’épisode change, mais c’est le même contenu. Encore un manque de rigueur.

Outre les compétiteurs naturels pour Vidéotron comme Bell par exemple, dans un contexte où Netflix, Amazon Prime Video et les boîtes IP TV compétionnent le signal du câble et favorisent des débranchements, Vidéotron se doit d’avoir d’avoir une rigueur impéccable. Or, elle est très loin de cela.

Finalement, d’offrir le « Club Vidéotron » à 9,99$ par mois en espérant limiter le nombre de débranchements du câble ce n’est pas compétitionner Netflix et Amazon Prime Video, c’est de la masturbation intellectuelle de la part des dirigeants de Vidéotron. De un, la liste de ce qui est offert au « Club Vidéotron » n’arrive même pas à la cheville de ce qui est présenté sur Netflix et Amazon Prime Video. En fait, Youtube est simplement mieux. Ensuite, au coût de à 9,99$ par mois, ce service est plus cher que Amazon Prime Video que ConsoXP a déjà évalué. Baisser le prix et ça presse!

Les dirigeants de Vidéotron se doivent d’appliquer une grande rigueur quant à la qualité des services offerts et se doivent également d’offrir des petits à côté qui leur permettront de survivre face à la compétition et au débranchement de leur client.

Si Vidéotron ne renverse pas cette tendance, on pourrait finir par en parler au passé du moins en parti.

Finalement, petites suggestions aux dirigeants de Vidéotron pour des petites améliorations qui sauront plaire à leur clientèle (la compétition ne liser pas ça, regardez par la fenêtre pendant que les dirigeants de Vidéotron lisent ça).

  • offrir le Club Vidéotron à 4,99$ par mois;
  • offrir gratuitement un rapport complet de tous les sites visités par mois pour vos abonnés au service Internet. Ça les aiderait à contrôler leur consommation;
  • offrir davantage de chaînes en HD;
  • offrir la possibilité d’enregister les émissions de radio;
  • offrir l’enregistreur en achat à 99$, pas 299$ ou 399$ (un client qui a un enregistreur consommera davantage de télé et s’abonnera à davantage de chaînes);
  • offrir davantage de chaînes. Cesser de croire que le client ne sait pas ce qui est offert chez le compétiteur. Il le sait;
  • pemettre une fois par année à vos clients d’essayer une chaîne payante au tiers de son prix pour un mois (que ce soit Super Écran, Playboy TV, The Movie Network etc… etc…) Un essai à bon prix pourrait amener de nouveaux abonnés à ces chaînes à long terme;
  • permettre au client de se débranché du service télé au moins deux mois par année et sans frais (période des vacances par exemple);
  • offrir gratuitement aux abonnés du service télé un rapport mensuel complet sur leurs heures de consommation et quelles chaînes ils ont regardé le plus. Ça leur pemettra ainsi d’être plus efficace et de ne pas s’abonner aux chaînes qu’ils ne regardent pas;
  • permettre au client d’effacer une chaîne quand ils parcourent les différentes chaînes qui lui sont offertes. Par exemple bon nombre de clients ne désirent pas des chaînes gratuites comme l’Assemblée Nationale, MaTV etc… De pouvoir les « sauter » pendant qu’ils parcourent les chaînes serait un tout petit plus;
  • finalement, cesser de modifier la configuration pour le client. Si ce dernier indique « afficher seulement les chaînes de mon forfait », il faut barrer ça là et cesser de désactiver cette fonction. C’est un irritant auquel bon nombres de clients Vidéotron se plaignent… entre eux. Ils ne vont pas appeler le service à la clientèle pour ça.

Laisser un commentaire