Tumblr encore de la porno mur à mur

Encore de la porno sur Tumblr

Toujours de la porno mur à mur sur Tumblr des mois après avoir été acquise un peu plus tôt cette année par la société mère du populaire CMS WordPress, Automattic. On s’attendait à ce que le ménage soit fait. Il en est toujours rien.

Photos de couples en train de baiser, vidéos explicites, photos coquines, en voulez-vous de la chaire, c’est mur à mur. Il y a même des photos où des femmes sont humiliées et ont été battues. Autant de corps masculins en action sexuelle.

Ça ne fait aucunement sérieux de la part de Automattic de maintenir de tels comptes ouverts sur leur réseau social et affichant autant de porno.

S’ils maintiennent cela encores quelques semaines, c’est toute la réputation de l’entreprise qui pourrait en prendre pour son rhume.

Car il y a d’autres choses qui pullulent sur Tumblr. Des vidéos et des photos qui ne sont pas libres de droits. Les auteurs vont finir par poursuivre et cela pourrait coûter très cher à Automattic. De plus ces auteurs ont pour plusieurs les poches très profondes ce qui veut dire très puissante juridiquement.

Automattic était-elle sérieuse dans son acquisition de Tumblr ou elle laissera le consommateur continuer de nager dans cette mer de pornograhie?

Nous continuerons de suivre la situation de près pour vous. Nous aimons beaucoup le réseau social Tumblr pour sa liberté d’expression mais nous ne croyons pas que de laisser les gens publier autant de pornographie, et accèssible aux mineurs, fasse partie de la liberté d’expression. Le populaire réseau social Twitter accorde autant de liberté d’expression à ces utilisateurs mais à la nuance de masqué le contenu explicite et il y est facile de le dénoncer. Cette nuance pourrait être appliquée simplement par Tumblr mais il semble que cela soit plus facile à écrire pour nous en quelques lignes que de l’appliquer réellement. Mais d’un autre côté Autommatic a l’expertise en programmation vu son maintien de WordPress, alors nous ne comprenons pas le statu quo sur Tumblr.

 

 

 

 

Laisser un commentaire