Le programme de points PC Optimum

programme de récompenses PC Optimum

ConsoXP a fait l’essai du programme de récompenses PC Optimum.

Pour adhérer rien de plus simple, à la caisse d’un marchand participant on vous remettra une carte que vous devrez activer en ligne via le site Internet du programme.

Mais après lecture de ce qui accompagne la carte qu’on remet et après une visite sur le site Internet du programme. On découvre que s’il y a un programme de récompenses en points populaire au Québec c’est le PC Optimum chapeauté par le géant de l’alimentation canadien Loblaw.

Mais s’il y a un programme de récompenses les plus compliqués à suivre, c’est aussi le programme PC Optimum.

Grosso Modo a`force de l’utiliser, l’équipe ConsoXP a compris que 1 000 points cumulés équivaut à 1$.

Donc par exemple si vous avez un solde de 2 356 points, c’est que vous pourrez économiser 2,35$.

Mais est-ce vraiment ça? On l’ignore, rien ne l’indique clairement sur leur site Internet.

Mais pourquoi un programme aussi difficile à suivre?

Le programme est bien répandu au Québec alors que vous pouvez cumuler des points chez Provigo, Maxi, Maxi & Cie, Pharmaprix et maintenant les station-service Esso et Mobil.

Pour accumuler des points, parfois, par exemple chez Maxi et Maxi & Cie, vous en cumulerez 100 pour chaque dollar dépensé en bananes ou en tomates. Donc si vous achetez 3$ de tomates, on vous donne 300 points. C’est en réalité 1% de remise. Rien pour écrire à sa mère.

Certes certains voient ces programmes de récompenses comme de l’argent cumulé en banque,.

Ça peut être cela. Mais en réalité, vous donnez un paquet d’informations à PC Optimum sur vos habitudes de consommation et ils vont s’en régaler au niveau marketing.

Est-ce que ça vaut vraiment la peine ce programme?

Est-ce que l’effort que vous déployez vaut vraiment la peine?

On en doute fortement.

Si vous dépensez 5 000$ par année en épicerie et 2 000$ en essence, on comprend que c’est environ 70$ que vous économiserez en fin de compte. Autrement dit, environ 1,50$ par semaine.

Est-ce que ça vaut vraiment la peine de recevoir tous ces courriels et de tendre votre carte à chaque achat pour si peu? C’est environ 1,50$ qu’on vous donne chaque semaine pour traquer tous vos habitudes de consommation et où vous les avez fait physiquement.

Ainsi le programme PC Optimum sait où vous achetez tout et quand on dit où on ne veut pas dire l’identification du marchand mais aussi le lieu physiquement.

Ainsi, chaque fois que vous utilisez votre carte PC Optimum, ces derniers savent à quelle distance vous vous êtes déplacé pour acquérir votre essence, acheté vos tomates ou achetez votre papier de toilette ou vote tube de dentifrice.

Vraiment, nous croyons chez ConsoXP que ce programme devrait être davantage généreux pour son adhérent. Nous croyons que les informations que vous leur donner en échange de ces points valent davantage que ce que vous recevez actuellement.

Nous croyons aussi que le programme devrait être plus clair pour l’adhérent. Quand on se rend sur le site Internet du programme PC Optimum, il est difficile de comprendre à quoi servent les points. Loblaw se doit d’être plus clair.

Nous n’avons pas trouvé non plus de structure de points.

Par exemple est-ce que 60 000 points valent 60$ ou davantage?

On ne sait pas. Le program.me manque grandement de clarté.

Est-ce possible de changer les points pour autre chose qu’une valeur en dollars, i.e. un rabais appliqué à votre achat?

De ce côté aussi ce n’est pas clair. Par contre on a compris que le maximum de points que vous pouvez échanger durant une transaction est uen valeur de 500$. Sérieusement, c’est un peu rire dans la face du monde. Qui au Québec possède 500 000 points sur sa carte PC Optimum? Pour atteindre un tel niveau on comprend à la base que l’adhérent aura dû dépenser pour 33 000$ chez les marchands participants.

Vous direz que ConsoXP est de mauvaise foi et que non c’est inférieur à cela si vous profitez de leurs offres bonis, par exemple de cumuler 100 points par dollar dépensés en tomates.

D’accord on va le reformuler, si vous devrez acheter pour 4 347$ en tomates pour atteindre le niveau de 500 000 points. Ça en fait de la tomate, n’est-ce pas? Sans compter que les « offres » disponibles sur le site Internet ont une durée en temps. Ce n’est pas à chaque semaine qu’on vous donne 100 points bonis par dollar dépensé en achat de tomates.

Dans le temps du défunt programme Optimum chez Pharmaprix, à l’endos du coupon de caisse, il y avait une charte de points facile à comprendre. D’une clarté incroyable. C’était on ne peut plus difficile d’être plus clair.

Là c’est difficile à suivre. Ce n’est pas le chaos c’est surtout l’incompréhension.

De ce côté, le programme PC Optimum manque de transparence. C’est un grand point à améliorer.

Autre point négatif, si le programme équivaut en dollars le nombre de points divisés par 1 000, alors pourquoi cumulés des points et non pas affiché des dollars.

Par exemple si vous allez sur le site Internet du programme PC Optimum on vous indique votre solde de points. Disons 6 788 points. Pourquoi tout simplement pas indiqué que sa valeur est de 6,78$?

Certes le programme est simple à utiliser, vous n’avez qu’à présenter votre carte de membre chez les marchands participants. Mais le programme manque de clarté.

PC Optimum a du travail à faire de ce côté. Beaucoup de travail.

Chez ConsoXP, nous attribuons une note de 2 sur 5 à ce programme de récompenses. Avec davantage de clarté, la note aurait été meilleure. Elle l’aurait aussi été davantage si le niveau de récompenses était plus élevé pour l’adhérent. Par exemple une structure de points qui donne davantage si vous accumulez différents niveaux de points. Par exemple à 50 000 points ces derniers pourraient valoir 20% de plus que simplement 50$. À 100 000 points ils pourraient valoir 33% de plus plutôt que simplement 100$.

Mais encore une fois, peut-être que c’est le cas. Nous n’en savons rien. Le site Internet du programme ne l’indique pas pas plus qu’on peut obtenir réponse à cette question dans la FAQ.

Certes le programme PC Optimum est très répandu sur le territoire québécois mais il demeure trop mystérieux pour être utilisé. S’il est aussi simple à utiliser qu’on le croit, alors pourquoi ne pas l’indiqué clairement sur le site Internet?

C’est un peu comme si Loblaw voulait vous donné tout plein de points mais que vous ne savez pas ce que ça vaut réellement. Il y a un grand effort de marketing à déployer de la part de Loblaw à ce niveau.

Voir aussi

Laisser un commentaire