Débranchement: en quoi l’hémmoragie peut-elle être terminée chez Cogeco?

Débranchements définitifs chez Cogeco et les autres câblodistributeurs

Nous avons lu cet article chez TVA et on se pose cette question chez ConsoXP: En quoi l’hémmoragie peut-elle être terminée chez Cogeco?

Au point de vue gestion du changement du système informatique on peut comprendre. Mais là où on ne comprends pas c’est au niveau de la perte d’abonnés au câble.

En quoi l’hémmoragie serait-elle terminée?

À LIRE AUSSI

Amazon Prime Video au Québec

HDS.to n’est plus. Terminé le streaming gratuit!

Netflix augmente encore ses tarifs

Cogeco a-t-elle trouvé une façon de combattre Netflix et Prime Video afin que le décrochage d’abonnés cesse?

Nous avons rien vu à ce sujet.

Il semble que Cogeco croit qu’elle perd ses abonnés au détriment de la compétition. Oui, si vous considérez que le débranchement est un compétiteur.

En six mois, Cogeco dit avoir perdu 70 000 abonnés dont  4% vers chez Bell, le plus gros joueur au Canada.

On ne sait pas si se sont des abonnés câble, Internet ou les deux. Mais nous savons par contre que Cogeco est un joueur moyen dans ce milieu au Canada si on compare à Rogers, Videotron et Bell.

Selon Wikipedia, Cogeco Cable aurait 2,7 millions de client. Nous ne connaissons pas la date exacte de cette information. Si 70 000 d’entre eux quittent votre navire, c’est que vous avez perdu 2,6% de votre clientèle. C’est quand même à considérez comme gestionnaire car c’est tout un mouvement de clients. 2,6% de votre clientèle c’est souvent la différence entre profits et pertes en fin d’année financière.

Ce que nous savons par contre c’est que Cogeco bénéficie d’un presque monopole régionale. On s’explique. Par exemple, à Drumondville, si vous voulez vous abonnez au câble, vous n’avez qu’un seul choix au niveau d’un fournisseur aux reins solides. Cogeco. Videotron, le plus gros fournisseur de service de câblodistribution au Québec, ne couvre pas la région. C’est ainsi pour de nombreuses villes du Québec. Alors dans le fond, Cogeco ramasse les miettes où Vidéotron n’est pas. Certes elle a des compétiteurs au niveau satellite pour la télévlsion ou la fibre optique au niveau d’Internet mais pas en termes de câblodistribution. C’est à ce niveau que Videotron constate également un grand nombre de désabonnement.

Mais pensez-y aussi. à souvent plus de 60$ par mois avant taxes, si vous vous abonnez à Netflix ou Prime Video, DAZN et mettez une antenne pour capter le signal HD sur votre télévision, sera vous reviendra entre 30$ et 45$ meilleur marché par mois. Bien sûr la facilité d’utilisation ne sera pas la même que sur le câble, il faut leur donner cela, les terminaux syntonisateurs de Cogeco et Vidéotron, offre une facilité d’utilisation.

C’est en constatant que Cogeco n’a d’aucune façon les prix pour rivaliser Netflix et Prime Video qu’on se questionne sur ce qui fait croire aux dirigeants de Cogeco que l’hémmoragie est terminée. D’autant plus que si seulement 4% de leur clientèle perdu va vers Bell, cela veut dire que le nombre de débranchement final est encore plus élevé que nous croyions.

Il ne faut jamais perdre une chose pour les câblodistributeurs. le consommateur n’a que 168 heures par semaine à sa disposition, la plupart du temps il en travaille 35 à 40 heures et dort entre 40 et 50 heure ssemaines. Donc notre argument est que les compagnies doivent innover pour attirer le client à passer des heures, physiquement inactives, devant un téléviseur. Et à près de 60$ par mois dans la plupart des cas, de plus en plus de consommateur s’aperçoivent que cela revient très cher par heure assise devant un téléviseur. Ils tentent donc deux choses. D’optimiser le temps passer devant le téléviseur et au moindre coût.

En 2019, les consommateurs devraient pouvoir choisir ce qu’ils veulent regarder sur le câble et non leur imposé des chaînes dont la plupart du temps ils ne veulent pas.

Bien que ça puisse intéresser certains consommateurs, combien d’entre eux écoutent le canal de l’Assemblée Nationale, celui de la CPAC, Télé-Québec, Météomedia, le Canal amérindien APTN, et UniTV, ce à plus d’une demie-heure par semaine pour chacun?

Il serait même intéressant pour le client du câble de recevoir à la fin du mois le temps passé sur chaque chaîne, en quelque sorte sa consommation distribuée par chaînes écoutées.

Peut-être même qu’il faudra en arriver à une consommation à l’heure afin que le consommateur maximise son argent.

Nous avons hâte aux annonces des prochains trimestres de Cogeco et notre petit doight nous dit qu’ils n’ont pas fini de perdre des consommateurs par débranchement. Ce, tant et aussi longtemps qu’ils ne vont pas innover, modifier leur offre de service afin que le consommateur en obtienne pour son argent.

 

Laisser un commentaire